Billets de metatron-celeste24

Le lacher prise

Bonjour à toutes et à tous

 

Aujourd'hui, j'aimerais partager avec vous sur le sujet (et quel sujet) du Lacher prise

 

 

 

Qu'est-ce que le lâcher prise et comment faire pour y arriver ?

 

 

Lâcher prise signifie :

 

ARRETER DE CONTRÔLER - ÊTRE DANS L’ACCEPTATION -  LAISSER FAIRE. -  PRENDRE DU RECUL -  OBSERVER.

 

Le lâcher prise, ce mot est dans toutes les bouches et est devenu très à la ‘’mode’’ depuis quelques années, mais me direz-vous, pas si facile que ça de le mettre en pratique, et je répondrais, ce n’est pas impossible non plus.

Donc, le lâcher prise comme son nom l’indique, consiste à se libérer des fausses croyances, croyances limitantes, toxiques, pensées négatives etc.… ces dernières, nous ont été transmises par les adultes, nos parents, notre entourage sans oublier aussi par nos expériences.

Souvent ou devrais-je dire tout le temps nous focalisons et accordons trop d’intérêt à des évènements, des situations, des pensées, des comportement sociaux qui nous atteignent et nous font du mal, alors qu’en réalité, nous ne devrions pas y porter attention. Le lâcher prise, c’est savoir et pouvoir se libérer de la culpabilité, (à ce propos et pour rappel, « nous ne sommes pas coupables, nous sommes responsables » voilà, ça, c’est fait et dit), des remords, des pensées négatives, des tracas provenant de problèmes qui n’en sont pas vraiment et qui ne devraient pas autant nous affecter.

Nous sommes des êtres UNIQUES, cessons de nous comporter comme des êtres stéréotypés et de vivre constamment pour les autres, vouloir les satisfaire afin d’être apprécié de tous et pour ce faire, nous montrons de nous une fausse image (ILLUSION) qui n’est pas vraiment qui nous sommes, une sorte de déguisement dont nous revêtons l’habit pour plaire.

Le lâcher prise c’est de pouvoir se débarrasser de cette carapace, ce déguisement, bref, se mettre à nu, et ÊTRE tout simplement, (ne pas confondre ÊTRE et PARAÎTRE si vous voyez ce que je veux dire) sans se préoccuper de l’opinion des autres ou de ce que l’on pensera de nous.

Nous sommes ce que nous sommes, alors pourquoi mentir aux autres, et SURTOUT pourquoi se mentir à soi-même car ce déguisement une fois enlevé, seul reste notre vrai Moi.

Rappelez-vous, Nous sommes ce que nous pensons, donc ayons des pensées positives.

 

Le lâcher prise, c’est de se libérer des peurs, des blessures, lâcher l’idée que nous pouvons changer l’autre parce qu’il ne répond pas à nos attentes.

Le lâcher prise, ce n’est pas justement comme tout le monde pense, d’abandonner, mais c’est de pouvoir s’alléger pour enfin guérir nos anciens schémas, mémoires cellulaires etc…

Quand on lâche prise on ne force plus... on ne cherche plus à contrôler, et ainsi on peut orienter sa créativité et son énergie vers d’autres objectifs plus nourrissants émotionnellement.

Le lâcher prise demande une profonde estime de soi ainsi qu’un grand travail en perspective. C’est savoir accepter les difficultés de la vie qui se présente à nous, quand je dis, difficultés, je devrais plutôt employer les mots opportunités, événements, pour justement pouvoir transmuter tout cela en positivité, il n’y a pas de bonne ou mauvaise expérience (dualité, Ego mental etc..), il y a des expériences qui elles nous font grandir.

Vous recevez une nouvelle désagréable, une facture à payer, impôt, échec à un examen etc…ou bien quelqu’un vous en veut quelle que soit la raison ?  Au lieu d’en souffrir, essayez de transmuter ces événements en côté positif et de faire de ces derniers une force pour justement grandir.

Ce comportement est l’une des clés du lâcher prise, et à terme pourra vous procurer une grande satisfaction mentale mais surtout une liberté, la liberté d’Être.

 

Pour conclure

Quand nous pardonnons, nous guérissons.

Pour rappel, se pardonner ou pardonner, ce n’est pas oublier. Pardonner fait référence à cette idée de se libérer de toute émotion négative, de toute pensée négative, toute énergie négative que l’on porte à l’intérieur de soi, envers soi-même ou envers les autres, c’est juste, se libérer sans forcément oublier.

Quand nous lâchons prise, nous grandissons.

 

 

 

Toute l'actualité sur le blog

En plus d'un site Internet de présentation pour la société Votre organisation, nous voulons vous proposer un blog afin de partager l'actualité de l'entreprise. Ce blog, disponible directement sur le site Internet, nous permettra de communiquer avec nos clients et de parler de la société, son actualité, la vie de l'entreprise, présenter nos clients, etc.

 

L’éveil à nos vies parallèles grâce à la MerKaNa

 

Aujourd’hui, avec l’amincissement du voile, nous avons tous diverses visions d’autres vies. Par habitude, nous pensons qu’il s’agit de vies antérieures, mais ce sont en fait des vies parallèles. Nous devenons de plus en plus conscients de nos autres Soi à l’état d’éveil, en rêve ou en méditation.

La question se pose de savoir comment accueillir ces expériences qui remontent à la surface afin de bien comprendre qu’elles font toutes partie de notre être….

 

bulles

 

Les réalités parallèles associées à notre vie présente ne sont pas différentes de nos vies passées ou futures, car toutes les réalités existent dans un présent non linéaire. Les réalités parallèles de notre vie « actuelle » sont plutôt des réalités « probables ». Toutefois, selon les mécanismes mentaux, elles sont tout aussi accessibles que les probabilités passées ou futures, car même les existences que nous considérons comme passées se déroulent simultanément dans l’hologramme de l’instant présent. Les « réalités » dont nous faisons l’expérience dans toute vie simultanée ne sont que des composantes d’un menu infini de potentialités que nous choisissons de vivre et elles peuvent changer beaucoup plus que nous le réalisons. Toutes les existences sont des illusions que nous rêvons dans notre réalité apparente.

Le passé et le futur tels que nous les concevons sont comme une série de récepteurs contenus dans la partie cristalline du cerveau physique et dans l’esprit non physique à l’intérieur d’un champ de l’ultraviolet. Ces codes électromagnétiques peuvent se modifier et ils sont d’ailleurs en fluctuation constante. Nous déterminons notre destinée qui n’est pas linéaire, mais très dynamique. Le passé est malléable et il n’est pas plus fixé que ne le sont le présent et le futur. Nos processus mentaux et nos croyances créent notre passé, dont il existe autant de versions valides qu’il y en a du futur. Nous choisissons parmi un assortiment de potentialités les expériences que nous désirons vivre …

En vérité, cette communications s‘établit dans le corps de lumière cristallin, la MerKaNa et elle a une portée beaucoup plus grande que l’humanité ne le réalise. Les cellules physiques réagissent entre elles et leur activité déclenche des centres de conscience du corps de lumière cristallin, centres situés à la fois dans le temps linéaire et dans la multidimensionnalité. Un peu comme à l’image de sous-programmes informatiques : notre programme Windows permet à d’autres programmes, comme les logiciels de traitement de texte Word, Excel ou PowerPoint, d’exister dans son format matriciel. On peut y accéder, les modifier, et les traiter n’importe quand au moyen du programme maître, en suivant des instructions précises.

 

Merkana

 

La MerKaBa est donc devenue de moindre importance grâce à la conscience que nous prenons de notre rapport à la MerKaNa ! 

La MerKaNa est très différente de la MerKaBa sous l’aspect du magnétisme et de la polarité. Elle n’a pas de genre et elle est engendrée par la grille cristalline au niveau initial de la cinquième dimension. La MerKaba n’opère que dans la troisième dimension, donc dans la dualité, et elle est surtout générée par la grille magnétique. Il existe des lois physiques qui s’appliquent à la navigation spatio-temporelle interdimensionnelle et intradimensionnelle. L’humanité finira par les redécouvrir. Lorsqu’elle le fera, les frontières apparentes entre le passé, le présent et le futur seront alors mieux comprises.

En effet, ce sont ces filtres tridimensionnels qui créent l’illusion linéaire du déroulement séquentiel du temps et c’est précisément la raison pour laquelle l’humanité croit qu’un moment existe, puis qu’il disparaît pour toujours, suivi ensuite par un autre qui s’évapore également dans le grand brouillard fugitif du passé.

En tant qu’humains, vivant dans la dualité, nous considérons que les actions présentes peuvent modifier le futur, mais elles peuvent également modifier le passé. Oui, tout ce que nous faisons influe sur notre passé, ainsi nous pouvons éliminer les traumatismes vécus et les erreurs commises il y a des années ou dans d’autres existences ! Il s’ensuit logiquement que le futur, le présent et le passé sont sans cesse recréés par l’individu à mesure que ses croyances, ses attitudes et ses relations changent et évoluent.

Les changements que nous effectuons sont très réels. Le petit enfant intérieur est toujours là chez l’adulte que nous sommes tandis que les années passent. Cet enfant intérieur est également dynamique ; il n’est pas fixé dans une version permanente. Il change tous les jours, comme l’adolescent, le jeune adulte et la personne âgée de notre avenir.

En conséquence, il nous incombe d’entrer dans les énergies de l’ascension, de saisir le pouvoir de l’instant présent et de réaliser que nous pouvons et devons modifier le passé, notre passé individuel depuis le présent. Dans l’instant présent, nous pouvons devenir la MerKaNa et acquérir le contrôle de tout ce qui existe dans notre multidimensionnalité. C’est une Vérité universelle sacrée qui prend de l’expansion quand nous y entrons. Elle procure le pouvoir de cocréer dans le moment présent, au-delà du temps linéaire et des séjours hologrammiques dans l’Omni-Terre.

Les problèmes et les blocages personnels surgissent quand l’évolution appropriée du passé est entravée et empêchée d’avoir lieu spontanément. Dans certains cas, une névrose sérieuse   survient précisément parce que l’individu n’a pas modifié son passé. Par exemple, on peut avoir choisi une vie dans laquelle la participation à un événement catastrophique a pour conséquence une perte de vie traumatisante. Ce choix peut avoir été fait pour plusieurs raisons de croissance. Ainsi, dans les existences séquentielles, l’entité apprécie peut-être beaucoup plus le temps passé avec des êtres chers parce qu’elle a appris que la vie peut prendre fin de façon inattendue.

Il faut savoir que ces grands traumatismes qui ont été choisis comme leçons de vie  dans une existence sont souvent tellement surchargés sur le plan émotif qu’ils débordent sur les programmes d’autres vies et les affectent. Ce fâcheux débordement peut s’exprimer sous la forme d’une peur intense de prendre l’avion, d’une peur de l’eau et de la noyade, et ainsi de suite. Nous pouvons entrer dans la Conscience Quantique et éliminer le négatif tout en retenant la leçon de croissance, et remplacer entièrement l’événement par un autre qui est positif. Il nous est possible de modifier de passé.

Nous devons absolument comprendre que si nous avons choisi de vivre un traumatisme, il y a une raison à cela, mais il est également vrai que certaines expériences traumatiques ou moins désirables ont simplement pour but de nous montrer ce qui peut arriver si nous ne créons pas consciemment notre réalité. Si nous entretenons la croyance que le monde est mauvais ou que nous somme indigne, cette projection mentale très individualisée attirera fatalement une expérience fâcheuse dans la réalité physique où notre état d’esprit l’a manifestée. Dans tous les cas cependant, nous avons la capacité et le besoin d’en tirer une leçon, puis de transformer l’expérience passée en une expérience plus positive.

Tout ceci est nécessaire et peut s’effectuer sur le plan de conscience de la MerKaBa et de la MerKaNa. Encore une fois, il s’agit de comprendre que toutes les réalités sont en mouvement. Elles peuvent toutes se modifier.

 l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/